Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 01 octobre 2011

UNE DEFERLANTE PAS SI PACIFIQUE VENUE DES ILES DU PACIFIQUE

CE MATIN J'AI EU MAL AUX TRIPPES EN VOYANT 15 TONGIENS AFFAMES ETRIPPER NOS FRANCAIS

Et bien évidemment, les critiques vont bon train pour qui analyser, qui critiquer, qui refaire le match, qui foutre l'entraîneur aux orties ou pire encore...

C'est vrai qu'on peut se souvenir que Marc Lièvremont n'a pas fait dans la diplomatie ces derniers temps avec les chroniqueurs, journalistes et spécialistes du rugby. Les envoyant tour-à-tour se faire voir ailleurs et en claquant des "tu m'emmerdes" aux journalistes importuns.

De là à le pendre à la porte de la grange comme une vulgaire chouette, il n'y a plus très loin. Il y a peut être beaucoup de responsabilité de la part de l'entraîneur mais que penser de ce groupe totalement démobilisé qui n'a fait que garder la tête hors de l'eau pour éviter la noyade alors qu'on attendait de lui qu'il nous montre un autre visage et une assurance jusqu'alors inexistante.

L'essentiel est acquis, la qualification en poche dans la souffrance, il va falloir désormais nous prouver qu'ils sont capables d'autre chose que de monter dans le bus...

Alors comme je reste un fan inconditionnel du 15 des bleus, je vais le jour du "crunch" me mettre devant mon téléviseur et faire la seule chose que je sais faire : les soutenir coûte que coûte et espérer que nos frenchies vont retourner les Englais comme une crêpe et leur susurrer au creux de l'oreille en leur serrant la pogne : "good match"

Allez on y croit, ça va passer et si ça ne passe pas, c'est pas la fin du monde, ce ne sera que la fin de cette coupe du monde. Rien de grave donc.

Les commentaires sont fermés.