Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 05 janvier 2010

DES SANGLIERS DANS LES BARTAS ? (suite)

Quand le Will s'occup' de kèk chooose, on peut dire qu'y s'en occup'
Alors le gars Wilfrid, il nous avait regroupé tous en rond d'lapin pour nous faire un topo briefing sur ce qui nous attendait et sur ce qu'on attendait pas qui allait nous arriver sans attendre... (si vous vous comprenez kèq chose, vous'l'dites)

biatrail première.JPG

Wilfrid des bois a commencé par nous faire une démonstration au lance-pierre en utilisant Véro comme cible mouvante ! cours véro, cours !
lascoux vs lascous.JPG

Alors là on a commencé à lui dire que c'était pas bien de viser les filles et que c'était pas parce qu'elle avait pas voulu lui beurrer ses tartoches ce matin qu'il devait se venger en lui piquant les fesses avec des billes en terre. Il a répondu que c'était une nouvelle thérapie qu'il expérimentait pour prouver sa théorie sur les bienfaits de l'argile sur la peau d'orange. "PEAU D'ORANGE ?" Véro s'est insurgée et lui a dit que puisqu'il avait dit ça il serait privé tarabistoufouillette pendant un mois. Du coup, de râge, Will des bois a retourné son arme sur nous. Depuis on court encore.
wilfrid des bois.JPG

Vindicatif ce bougre d'animal ! On peut rien lui dire sans qu'il se pique un far d'enfer. Alors pour lui échaper et surtout échaper à ses billes meurtrières qui nous piquent les fesses, les mollets, les cuisses, enfin tout ce qu'il pouvait viser (s'il avait pu nous viser les glaouies, il l'aurait fait) on s'est tapé des rush de ouf dans des montées de dingos.
la voie lascoux.jpg

Mais s'il y a une chose de sûre, c'est que si demain il sonne à nouveau l'appel pour d'autres aventures encore plus folles, on répondra présent sans hésiter car la devise Lascoux c'est : "le premier qui ne rigole pas fait un tour de plus" de toute façon, on ferait même dix tours de plus rien que pour rire.
y lare.JPG

Merci aux LASCOUX Magrinols pour cette matinée de dimanche dans les bartas.

Les commentaires sont fermés.